Maaaartin Duclos

15 septembre 2018

Alcoolisme social

À titre d'alcoolique social ou de buveur social, vous pouvez être considéré comme un buveur à faible risque. Vous pouvez vous retrouver en défensive lorsque les amis ou les membres de la famille s'inquiètent de votre consommation d'alcool. Après tout, vous profitez d'une boisson socialement, il n'y a rien à craindre ou n'est-il pas là? Alors, qu'est-ce qu'un alcoolique social signifie exactement et quels sont les problèmes associés à cela? Malheureusement, l'alcool est encore une partie très acceptée par le sociologue des rassemblements du groupe - que ce soit des événements spéciaux tels que des anniversaires, des anniversaires, des affaires, des manifestations sportives, etc. OK, je ne vais pas nier que j'apprécie la boisson occasionnelle de vin ou deux. Mais je crois qu'il a dépassé le stade de la jouissance lorsque vous êtes devenu tellement habitué au goût et à la sensation d'alcool qu'il conduit sur les verres supplémentaires ou deux. À l'incontrôlable, Binge stage of bottles et voyons comment "tanked on peut obtenir" Pour moi personnellement, je ne vois pas de plaisir, de plaisir ou de plaisir. À court terme, il crée des vomissements, des maux de tête, des migraines et une perte de fonctions corporelles. Les souvenirs oubliés des évènements précédents, des jours où votre corps est de nouveau dans un état normal si vous restez libre d'alcool. Maintenant à long terme pour ceux qui pourraient être intéressés, cela entraînera un dysfonctionnement des reins et du foie: le cancer, la maladie d'Alzheimer et la démence. Maintenant, vous pouvez vous dire que c'est un long chemin et que le facteur de soin est donc réduit à inexistant Creusant un peu plus profond, regardons les gens dans votre vie - Qu'en est-il de vos proches qui doivent se tenir en train de regarder vous détruire votre vie et se détériorer jusqu'à ce que personne ne puisse vous aider. Alors, qu'est-ce qu'un alcoolique social? = Une personne qui consomme de l'alcool en excès habituellement. Boire de l'alcool en excès qui va nuire à votre corps et les fonctions de votre corps consomment plus de 3 à 6 boissons alcoolisées sur une période d'une semaine. Que pouvez-vous faire! Encore plus d'information sur cette activité de cours d'oenologie à Tours en allant sur le site internet de l'organisateur.

vin (17)

Posté par martinduclos à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 septembre 2018

L'indicateur de pauvreté en France

Définir un indicateur de pauvreté opérationnel est une condition essentielle pour cibler et réduire le phénomène. Il existe principalement deux manières de mesurer la pauvreté : le taux de pauvreté monétaire ou le taux de pauvreté en conditions de vie. w Le taux de pauvreté monétaire mesure la part de la population vivant sous le seuil de pauvreté, défini conventionnellement à 60 % du niveau de vie médian. Cette mesure est donc relative. Elle compare les revenus au sein de la population et ne rend pas compte des conditions de vie des ménages modestes. w À l’inverse, le taux de pauvreté en condition de vie mesure une pauvreté « absolue ». Elle correspond à l’image de la pauvreté communément admise, à savoir l’exclusion de pratiques et de consommations de base. En 2016, la privation matérielle concerne 11,0 % des individus vivant en ménages ordinaires en France métropolitaine. En 2004, celle-ci concernait 14,2 % des individus. Le taux de privation matérielle baisse de 2004 à 2007, passant de 13,7 % à 11,6 %. Il augmente ensuite de 2007 à 2009 (12,8 %). Puis, il baisse continûment en dehors de 2012. Les évolutions temporelles de l’indicateur de pauvreté en conditions de vie ne sont pas toujours aisées à interpréter. Cet indicateur est ainsi plus subjectif que la pauvreté monétaire. De surcroît, l’année 2008 a coïncidé avec une nouvelle formulation de 3 questions de privation influant probablement sur les résultats. La pauvreté en conditions de vie affecte davantage les jeunes âgés de 15 à 24 ans. Le niveau baisse progressivement en avançant en âge suggérant un effet d’accumulation des biens et d’amélioration des revenus au cours du cycle de vie. En 2015, le niveau de privation de la France est inférieur à la moyenne européenne. Cependant, cette dernière est tirée vers le haut par les forts taux de privation matérielle enregistrés dans les pays de l’Est. En restreignant la comparaison aux pays européens économiquement les plus avancés, seuls l’Italie (22,6 %), le royaume-Uni (14,1 %), l’Espagne (17,8. %) et la belgique (11,8 6 %) affichent des taux de privation supérieurs à celui de la France (11,6 % sur le champ retenu par Eurostat).

Posté par martinduclos à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2018

Bienôt un avion de chasse Franco-Allemand

La France prendra la tête du développement d'un avion de combat de nouvelle génération avec l'Allemagne dans le cadre d'un accord signé mardi par les deux gouvernements, a annoncé le ministère français de la Défense. Le nouvel avion de combat est destiné à remplacer les 2040 Dassault Aviation (AVMD.PA) français et les Eurofighter allemands, fabriqués par un consortium européen. L'accord franco-allemand prévoit que les travaux sur le projet commencent avant la fin de l'année, en commençant par une phase d'étude, a indiqué le ministère. En plus d'être capable d'agir seul, le nouvel avion devrait être au centre d'un système d'armes plus large, capable de commander un escadron de drones. Dassault et Airbus (AIR.PA), un membre du consortium Eurofighter, ont signé un accord en avril pour travailler ensemble sur le nouveau projet, mais ont évité de dire lequel des deux groupes serait en charge. Le fait que la France soit désormais à la tête du projet favorise la prise en charge par Dassault puisque la plupart des activités de défense d'Airbus se déroulent en Allemagne. "Développer un futur avion de combat multirôle pour la France et l'Allemagne intégré dans un réseau de systèmes d'armes est un enjeu majeur pour l'autonomie stratégique de l'Europe", a déclaré le PDG de Dassault, Eric Trappier, dans une déclaration à Reuters. Les autres membres du consortium Eurofighter sont le groupe de défense britannique BAE Systems (BAES.L) et l'italien Leonardo (LDOF.MI). La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont d'abord accepté de développer conjointement le nouvel avion peu après son élection en mai 2017, enterrant les rivalités passées en faveur d'une coopération renforcée en matière de défense. La France et l'Allemagne ont également convenu mardi que l'Allemagne prendrait la tête d'un projet conjoint visant à développer un nouveau char de combat avec une première phase de programme à lancer d'ici mi-2019. L'objectif est que le char soit opérationnel en 2035. Les deux pays ont également signé des accords pour un futur système d'artillerie commun et projettent de lancer un satellite militaire franco-allemand. Retrouvez toutes les infos sur ce de vol en avion de chasse en suivant le lien.

Posté par martinduclos à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2018

Les salariés français craignent peu d’être discriminés en raison de leur handicap

Parmi les sources de discriminations potentielles que l’on craint, pour soi-même, au sein de son entreprise, le handicap apparaît à la 11e place. Seuls 7 % des salariés disent craindre de pouvoir être discriminés de ce fait au cours de leur carrière. Ce chiffre est en léger recul car il était de 9 % l’année dernière et revient ainsi au niveau où il s’établissait dans les années 2012-2013. Ces craintes sont davantage exprimées par les hommes (10 %) que par les femmes (3 %) et nettement plus par les ouvriers (21 %). Elles sont également plus élevées parmi les personnes déclarant appartenir à une minorité du fait de leur handicap. Si ces dernières ne représentent que 5 % de notre échantillon, parmi elles, 1 personne sur 6 craint d’être discriminée du fait de son handicap. Le handicap est perçu comme un sujet assez clivant : près d’un salarié sur quatre (22 %) pense qu’il serait difficile, pour une personne au handicap visible, d’être recrutée dans son entreprise et c’est même près d’un sur trois qui pense que son entreprise lui refuserait un poste en contact avec la clientèle (30 %) ou à haute responsabilité (31 %). Ce sentiment est encore plus élevé auprès des seniors (plus de 50 ans), des ouvriers et employés et des PME. De plus, la situation semble se dégrader : la proportion de salariés qui pensent qu’une personne visiblement handicapée ne pourrait être recrutée par leur entreprise a augmenté de 4 points depuis l’année dernière. Lutter contre les discriminations sur le handicap est un des thèmes les plus consensuels : en termes de priorité d’action, cette lutte apparaît en 3e position, derrière le sexe et l’âge, mais devant l’origine sociale, la couleur de peau, l’orientation sexuelle, la religion… avec 23 % des salariés qui la citent parmi les chantiers prioritaires à mettre en œuvre pour les entreprises. Ce critère suscite des réactions assez homogènes de la part des différentes catégories de salariés.

Posté par martinduclos à 15:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2018

Séjourner dans un hôtel historique

Un hôtel historique donne vie à tous les faits, les chiffres et les héritages des générations passées. Les bâtiments de ces siècles possèdent toujours l'intégrité de leur artisanat naturel, de leur décor et de leur fantaisie pour mener vos excursions d'une journée et des visites historiques dans vos quartiers tous les soirs. Marcher dans un hôtel historique, c'est comme fendre le folklore vintage ouvert. Si vous avez déjà vu un stylo svelte dessin - tout à la main et de la mémoire - que l'heure, l'endroit, et le réglage une fois étaient. Si vous avez déjà lu le dialogue d'un temps passé, tout en mêlant avec les pensées dans votre esprit; vous commencerez à comprendre ce que signifie être enveloppé dans le paysage préservé et les structures du sud-ouest américain. Un hôtel historique donne vie à tous les faits, les chiffres et les héritages des générations passées. Ces bâtiments centenaires possèdent toujours l'intégrité de leur architecture, de leur décor et de leur fantaisie originaux pour mener vos excursions d'une journée et des visites historiques dans votre chambre d'hôtel chaque nuit. Toutes ces structures sont nichées dans les paysages de grand conflit, de triomphe, de décision et de connexion à travers l'histoire américaine. Avec la permission de vous trouverez des informations et des liens vers plusieurs des hôtels historiques les plus anciens et opérationnels entourant les zones montagneuses des beaux états du Texas et du Nouveau-Mexique. Vous pouvez commencer avec l'Indian Lodge près du site de la base de Fort Davis où l'auberge historique Veranda est également à proximité. Mais, vous ne pouvez pas oublier un endroit comme le Cibolo Creek Ranch situé à Shafter, au Texas, près de la ville de Marfa. Selon le site, il continue d'offrir non seulement des vues panoramiques sur le paysage depuis un lieu de retraite de spa, mais il offre également du sport sous forme de rafting et de chasse inoubliables, ainsi que des visites et des événements historiques. Ensuite, vous pouvez trouver votre chemin à l'abondance de festivals d'art et de culture à El Paso, au Texas. Si vous avez l'occasion de découvrir la vie El Paso, vous découvrirez la riche archéologie et l'histoire de cette ville et ses environs. Ou, vous pouvez prendre une excursion d'une journée entre Santa Fe, les bâtiments historiques du Nouveau-Mexique de l'architecture préservée des boutiques au Palais des Gouverneurs. Le paysage se combine avec le patrimoine de la ville comme le Sangre de Cristo et les montagnes Rocheuses environnantes juxtaposent les souvenirs et les antiquités abondantes quand vous revenez à The Bishop's Lodge Ranch sous le ciel du sud-ouest chaque nuit. Tous ces hôtels et sites historiques sont entourés par la beauté naturelle des parcs nationaux, et des sites historiques, préservés et restaurés historiques, des maisons et des bâtiments, ainsi que plusieurs musées orientés ville et région, à visiter chaque jour de votre séjour. Ce qui rend les hôtels historiques si spéciaux dès le début, c'est ce qu'ils offrent en authenticité. Ces hôtels ont été construits en 1857, 1888 et 1912, à ce jour quelques-uns. L'histoire des États-Unis est célébrée à travers le pays dans des petites et grandes villes comme Marfa, El Paso et Fort Davis, au Texas, où des batailles ont été livrées, certaines ont été perdues et des points de repère sans remords. L'histoire distincte de toutes les influences de la région, y compris: les cultures mexicaine, amérindienne et espagnole qui touchent encore ces terres, structures et événements à ce jour. Les villes et la préservation de ses hôtels significatifs créent la ferveur unique de l'expérience locale ou touristique de se retirer dans l'histoire de cette nation. Une histoire racontée peut être une expérience spéciale pour un passionné d'histoire, mais se tenir là où les soldats, les indigènes et les familles se tenaient autrefois; d'entendre leurs histoires pendant que vous créez votre propre établit un puissant souvenir. Davantage d'information est disponible sur le site spécialiste sur les plus beaux hotels du monde. Cliquez sur le lien.

Posté par martinduclos à 14:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 avril 2018

La position extérieure de la Belgique

En 2016, après 5 années de déficit, la balance des paiements courants est devenue légèrement excédentaire. Le déficit a progressivement diminué, passant de - 1,1 % du PIB en 2011 à - 0,1 % du PIB en 2015, avant de se muer, en 2016, en un excédent de 0,1 % du PIB. La principale composante de cette évolution positive a été le solde commercial. A contrario, si les services et le solde des revenus d’investissement ont connu une diminution progressive, mais constante, l’excédent de la balance du revenu salarial a quant à lui augmenté au fil du temps. Après sept ans de déficit, la balance des biens a retrouvé un excédent en 2015, qui est resté globalement stable en 2016. L’évolution du prix du pétrole permet d’expliquer en grande partie cette évolution. On constate néanmoins également un effet de volume marqué au cours des dernières années. Alors que les parts de marché des exportations au niveau mondial, en volume, étaient en recul constant depuis 2002 — seulement interrompu en 2003, 2007 et 2013 — des gains significatifs ont été mesurés en 2016 (essentiellement liés à la réorganisation de l’activité commerciale d’une grande entreprise). La Belgique conserve une position extérieure globale nette (PEGN) créditrice nette solide par rapport au reste du monde. La balance entre les avoirs financiers extérieurs et les engagements extérieurs est d’environ 50 % du PIB, soit l’un des pourcentages les plus élevés de l’UE. Cet excédent trouve son origine dans le secteur privé, en particulier auprès des ménages belges, dont les avoirs bruts — étrangers et intérieurs — représentent environ 240 % du PIB.

Posté par martinduclos à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2018

Mieux que le chocolat

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais avec les discours bien puants qu'on peut actuellement entendre chez certains de nos politiques (élections oblige, n'est-ce pas : il faut séduire les électeurs, quitte à souiller la république), j'ai tendance à croir que nous allons vivre une année pour le moins atterrante. Peut-être même plus que l'année précédente (ce qui est en soit un exploit !). Et comme je n'ai aucune envie de devenir dingue chaque fois que tombe une news, je me suis décidé à lever le pied sur l'actualité et m'accorder de menus plaisirs. Bref, de profiter au maximum de ce que la vie peut nous offrir. Et n'étant pas partisan de la demi-mesure, j'ai frappé d'emblée un grand coup. Il y a quelques jours, j'ai en effet pu me mettre dans la peau du Baron Rouge à l'occasion d'un combat aérien. Oui, un combat aérien. Cette activité se passe dans les environs de Bordeaux, et est unique en Europe. J'ai ainsi embarqué à bord d'un authentique biplan vintage en tant que pilote. Puis une fois là-haut, j'ai pu réaliser un duel aérien contre un autre pilote ! Alors certes, c'était un simple jeu : il s'agissait en fait d'un laser game aérien, mais tellement réaliste que lorsque je faisais mouche, une traînée de fumée jaillissait de l'avion. C'était incroyablement prenant, et j'ai passé là une après-midi du tonnerre. Ce soir-là, je peux vous dire que j'ai dormi comme un bébé. :) Bref, j'ai été conquis par cette expérience. Et si vous vous demandez si l'adrénaline est utile pour ne pas déprimer devant toute la bêtise humaine qui transparaît dans l'actualité, je peux vous dire que ça marche d'enfer, en ce qui me concerne. Même les monstruosités proférées par Trump sont devenues de simples bourdonnements à mes oreilles. Comme quoi, tout arrive. L'adrénaline, en fait, c'est bien mieux que le chocolat pour se détendre. :) Si vous n'êtes pas facilement malade (parce que ça secoue drôlement, quand même), je vous invite vraiment à tenter le coup : on n'a qu'une seule vie, après tout ! Le déroulé du vol se trouve ici, pour ceux quie ça intéresse. Retrouvez plus de renseignements sur l'organisateur de cette activité de pilote de chasse.

 

combat aérien 6

Posté par martinduclos à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2018

La jeunesse est belle

Pendant cette période le squelette de la fille non seulement grandit remarquablement dans la taille, mais est également le sujet des altérations et du développement bien marqués. Parmi les changements les plus évidents sont ceux qui se produisent dans la forme et l'inclinaison du bassin. Au cours des années d'enfance, le bassin féminin a une ressemblance générale avec le mâle, mais avec l'avènement de la puberté, la partie verticale des os de la hanche devient élargie et altérée, elle devient plus courbée et sa surface intérieure semble moins directement en avant et plus vers son os de l'autre côté. Le bord du bassin, qui chez l'enfant est plus ou moins en forme de coeur, devient un large ovale, et par conséquent la ceinture pelvienne gagne considérablement en largeur. Les têtes des os de la cuisse non seulement par suite de la croissance, mais aussi relativement, par suite du changement de forme du bassin, se séparent plus l'une de l'autre que dans l'enfance, d'où la démarche et la manière de la course change beaucoup chez la femme adulte. En même temps, l'angle formé par la jonction de la colonne vertébrale avec l'arrière du bassin, connu sous le nom d'angle sacro-vertébral, devient mieux marqué, ce qui contribue également au développement du type féminin caractéristique. Sans doute le type féminin du bassin peut-il être reconnu dans l'enfance, et même avant la naissance, mais les différences entre les mâles et les femelles avant la puberté sont si minces qu'il faut l'œil d'un expert pour les distinguer. Les différences très remarquables qui se trouvent entre le mâle adulte et le bassin féminin adulte commencent à apparaître avec la puberté et se développent rapidement, de sorte que personne ne puisse confondre le bassin d'une fille de seize ou dix-huit ans correctement développée avec celui d'un garçon . Ces différences sont dues en partie à l'action des muscles et des ligaments sur les os en croissance, en partie au poids du corps d'en haut et à la réaction du sol par le dessous, mais ils sont aussi en grande partie dus à la croissance et au développement les organes internes propres à la femme. Tous ces organes existent chez l'enfant normal à la naissance, mais ils sont relativement insignifiants, et ce n'est que lorsque les grands changements développementaux propres à la puberté se produisent qu'ils commencent à exercer leur influence sur la forme des os. Ceci est prouvé par le fait que dans les rares cas où les organes internes de la génération sont absents, ou ne se développent pas, il y a un défaut correspondant dans le bassin de se transformer en la forme adulte normale. Les muscles de la jeune fille participent à la croissance rapide et au développement de son ossature osseuse. Parfois, les muscles dépassent les os, provoquant une inclinaison particulière et un relâchement de la silhouette, et chez d'autres filles la croissance des os semble trop rapide pour les muscles, ce à quoi une certaine classe de «douleurs croissantes» a été attribuée. Une autre partie du corps qui se développe rapidement pendant ces années importantes est le buste. Les seins deviennent grands, et non seulement ajoutent à la beauté de la personne de la jeune fille, mais aussi manifestement se préparent par l'augmentation de leurs éléments glandulaires pour la fonction maternelle des nourrissons allaitants.

Posté par martinduclos à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2017

Médias: conférence de Reykjavik

De retour d'un congrès à Reykjavik, j'aimerais revenir sur la critique particulièrement agaçante d'un intervenant, qui remettait en cause le concept même du brand content. La critique faite aux marques d’usurper le métier d’éditeur est relativement fréquente de la part des médias. Mais sa répétition systématique, de la part d'autorités autoproclamées, comme si le contenu était une sorte de chasse gardée dans laquelle les marques n'auraient pas leur place, m'a toujours paru suspecte. Cette accusation est souvent fondée sur l'idée qu’il y aurait en haut des gens éclairés qui savent et qui ont la responsabilité d’éduquer le petit peuple prisonnier de l'obscurantisme. C'est l'idée qu'il faut empêcher les consommateurs de se faire berner par les marques, incapables qu'ils sont de faire la différence entre une publicité dissimulée et du vrai contenu, qui me gêne véritablement. D'autant que l'expérience que je fais quasi quotidiennement dans les groupes de consommateurs, c’est que nous avons affaire à des publics matures, informés des tenants et aboutissants de la communication et du marketing. Ils savent distinguer des contenus à vocation commerciale, des contenus à vocation éditoriale, et des contenus qui mixent les deux. Evidemment, les appels au respect de la déontologie sont légitimes (je pense notamment aux contenus de marque à destination des enfants), et il faut en tenir compte. Il y a certainement des espaces à préserver de la présence des marques. Mais toutes ces préventions ne doivent pas servir d'alibi pour dénier au spectateur le droit de juger par lui-même des contenus en question. La seule condition est la nécessité de pouvoir identifier qui parle, et dans quel but. Si le consommateur a pris le pouvoir, il n’y a pas de raison que ce pouvoir ne s'exerce pas aussi sur les médias traditionnels. Les marques peuvent, dans certains cas, produire des contenus aussi attachants et valables que les médias. C'est au consommateur final d'en décider. Ce congrès a démontré une nouvelle fois que les médias classiques voient d'un mauvais oeil l'arrivée de cette concurrence. Mais il leur revient de prouver leur valeur et leur supériorité le cas échéant, car ils ne peuvent plus se contenter de la proclamer ! Retrouvez toutes les infos sur ce séminaire entreprise en Islande en suivant le lien.

Posté par martinduclos à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2017

Burundi : le cas Mbonimpa

En août 2015, Pierre Claver Mbonimpa, l’un des défenseur-e-s des droits humains les plus connus au Burundi, rentrait chez lui après son travail lorsqu’un motard lui a tiré une balle au visage. Il a survécu à l’agression mais a dû se faire opérer et traverser une longue période de convalescence. Cette tentative d’assassinat était redoutée depuis un certain temps. Pierre Claver Mbonimpa a fondé l’Association pour la protection des droits humains et des personnes détenues (APRODH) après avoir été torturé et incarcéré alors qu’il était innocent entre 1994 et 1996. Avec d’autres militants, il a reçu des menaces à plusieurs reprises pour avoir organisé la campagne de lutte contre l’impunité pour le meurtre, en 2009, d’Ernest Manirumva, un autre défenseur des droits humains qui enquêtait sur la corruption de la police au Burundi. Pierre Claver Mbonimpa a de nouveau été arrêté en 2014, après avoir commenté sur une chaîne de radio burundaise qu’il pensait que des jeunes recevaient illégalement une formation et du matériel militaires. Il a été libéré plusieurs mois plus tard pour raisons de santé, mais est retourné en prison pour une courte période, en avril 2015, dans le cadre de la répression, organisée par le gouvernement, de la manifestation de la société civile contre la décision du président Nkurunziza de se présenter à sa réélection pour un troisième mandat. Cette vague de répression a également pris pour cible plusieurs autres défenseurs des droits humains, dont Marie-Claudette Kwizera, membre de la Ligue Iteka, organisation de défense des droits humains. Portée disparue depuis décembre 2015, elle a sans doute subi une disparition forcée aux mains des forces des services du renseignement. Après la tentative d’assassinat dont Pierre Claver Mbonimpa a été victime, plusieurs membres de sa famille ont fait l’objet de menaces et d’une surveillance. En octobre 2015, pendant que Pierre Claver Mbonimpa se remettait de ses blessures à l’étranger, son beau-fils Pascal Nshimirimana a été tué par les forces de sécurité. Un mois plus tard, elles ont également tué son fils, Welly Fleury Nzitonda. On estime que leurs assassinats ont un lien avec le travail de défense des droits humains de Pierre Claver Mbonimpa et de l’APRODH. Pierre Claver Mbonimpa vit actuellement en exil. Beaucoup d’autres défenseur-e-s des droits humains et de journalistes burundais ont dû fuir le pays pour leur sécurité, à cause de la violence ou des menaces de violence, mais aussi de l’utilisation la législation relative à la diffamation, au terrorisme et à la lutte contre la corruption pour les réduire au silence.

Posté par martinduclos à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]